Drame

16 mars 2019

En 2016, Xavier Dolan présentait son film Juste la fin du monde au Festival de Cannes et en ressortait avec un Grand Prix. « Votre amour me laisse croire qu’il me faut faire des films qui me ressemblent avec le cœur, à l’instinct, sans compromis, sans céder à la facilité. » déclara-t-il lors de son discours. Trois ans plus tard, son film Ma vie avec John F. Donovan fait résonner ses mots, comme l’écho d’une promesse solennelle.
En 2016, Xavier Dolan présentait son film Juste la fin du monde au Festival de Cannes et en ressortait avec un Grand Prix. « Votre amour me laisse croire qu’il me faut faire des films qui me ressemblent avec le cœur, à l’instinct, sans compromis, sans céder à la facilité. » déclara-t-il lors de son discours. Trois ans plus tard, son film Ma vie avec John F. Donovan fait résonner ses mots, comme l’écho d’une promesse solennelle.

7 mars 2019

« Inspiré d’une histoire vraie » en blanc sur fond noir. Sobre mais percutant. Le film commence à peine et il attise notre curiosité. Peut-être cette mention est-elle discutable ? Je ne connaissais pas l’histoire de Don Shirley, pianiste classique afro-américain. Juger de la véracité des informations me sera donc difficile, mais le film véhicule assez d’émotions et de valeurs pour en faire une exégèse.
« Inspiré d’une histoire vraie » en blanc sur fond noir. Sobre mais percutant. Le film commence à peine et il attise notre curiosité. Peut-être cette mention est-elle discutable ? Je ne connaissais pas l’histoire de Don Shirley, pianiste classique afro-américain. Juger de la véracité des informations me sera donc difficile, mais le film véhicule assez d’émotions et de valeurs pour en faire une exégèse.

2 mars 2019

Des paysages frais, une révolte écologique et un brin dé féminisme. Voici les ingrédients qui ont permis à Benedikt Erlingsson de concocter Woman at War, film islandais présenté au Festival de Cannes 2018.
Des paysages frais, une révolte écologique et un brin dé féminisme. Voici les ingrédients qui ont permis à Benedikt Erlingsson de concocter Woman at War, film islandais présenté au Festival de Cannes 2018.

2 mars 2019

Si vous voulez rire de déficients mentaux de manière totalement décomplexée alors Champions est fait pour vous. Ici, la moquerie n’est jamais gratuite ni même malsaine. Elle nous amène à prendre du recul sur notre rapport aux handicapés et à la normalité.
Si vous voulez rire de déficients mentaux de manière totalement décomplexée alors Champions est fait pour vous. Ici, la moquerie n’est jamais gratuite ni même malsaine. Elle nous amène à prendre du recul sur notre rapport aux handicapés et à la normalité.

2 mars 2019

Présenté au Festival de Cannes 2018, Gueule d’Ange de Vanessa Filho, nous raconte l’histoire d’une mère déboussolée au point d’abandonner sa très jeune fille. Si le synopsis est ici assez simpliste, il n’en va pas de même pour la relation qu’entretiennent la mère et la fille…
Présenté au Festival de Cannes 2018, Gueule d’Ange de Vanessa Filho, nous raconte l’histoire d’une mère déboussolée au point d’abandonner sa très jeune fille. Si le synopsis est ici assez simpliste, il n’en va pas de même pour la relation qu’entretiennent la mère et la fille…

2 mars 2019

Tel un funambule penchant un moment vers la vie, et l’autre moment vers la survie. Marcello se donne malgré lui en spectacle : un moment, sensible et attendrissant; l’autre moment, violent et imprévisible. Marcello est victime de son environnement et c’est l’épée de Damoclès qui lui plane au-dessus de la tête qui nous cloue au siège et développe chez nous une envie de voir notre protagoniste s’en sortir…
Tel un funambule penchant un moment vers la vie, et l’autre moment vers la survie. Marcello se donne malgré lui en spectacle : un moment, sensible et attendrissant; l’autre moment, violent et imprévisible. Marcello est victime de son environnement et c’est l’épée de Damoclès qui lui plane au-dessus de la tête qui nous cloue au siège et développe chez nous une envie de voir notre protagoniste s’en sortir…

2 mars 2019

Avec son long-métrage visuellement irréprochable, del Toro nous convie ici à une expérience originale qui nous apporte une bouffée d’air frais. Le réalisateur mexicain signe ici son plus plus grand film. Les acteurs, Sally Hawkins et Michael Shannon sont remarquables dans leur rôle, l’une attendrissante et fougueuse, l’autre distant et détestable..
Avec son long-métrage visuellement irréprochable, del Toro nous convie ici à une expérience originale qui nous apporte une bouffée d’air frais. Le réalisateur mexicain signe ici son plus plus grand film. Les acteurs, Sally Hawkins et Michael Shannon sont remarquables dans leur rôle, l’une attendrissante et fougueuse, l’autre distant et détestable..

Me contacter

Téléphone : 06.26.61.17.71

ou