Rodan, Mothra, Ghidorah : qui est le plus badass ?

Publié le 3 juin 2019

L’agence crypto-zoologique Monarch doit faire face à une vague de monstres titanesques, comme Godzilla, Mothra, Rodan et surtout le redoutable roi Ghidorah à trois têtes. Un combat sans précédent entre ces créatures considérées jusque-là comme chimériques menace d’éclater. Alors qu’elles cherchent toutes à dominer la planète, l’avenir même de l’humanité est en jeu…

Dans un carnage de plus de deux heures, Mothra apporte de la poésie et des temps de répit à ce Godzilla

Ce Mercredi, Godzilla : Roi des Monstres sortait en salle. Si le film, cousu de fil blanc, n’est pas très subtil, il développe néanmoins un bestiaire intéressant qui mérite que l’on s’y attarde. Revenons ensemble sur ces monstres qui nous en ont mis plein les yeux: Rodan, Mothra et Ghidorah.

Attention SPOILER : cet article est susceptible de contenir des spoilers. Si tu ne veux pas prendre de risque, il est conseillé de revenir après le visionnage pour le consulter !

Le MonsterVerse: qu’est-ce que c’est ?

Le MonsterVerse est une série de 4 films distribués par Warnerbros et Legendary Pictures. Il développe un univers autour de créatures aux dimensions déroutantes et possédant une capacité de destruction pour le moins… inquiétante. Ainsi, le MonsterVerse croise les stars du cinéma de monstres japonais de la Tōhō avec le grand primate King Kong.

Godzilla: Roi des Monstres est le troisième film de la saga. Il suit Godzilla (2014) et Kong: Skull Island (2017) et précède Godzilla vs. Kong (2020). Ici, nous traiterons notamment de Mothra, Rodan et Ghidorah, qui sont les trois monstres les plus représentés après Godzilla. En effet, le film nous laisse apercevoir d’autres créatures, sans jamais s’y attarder…

Mothra: le cycle de la vie

Mothra est la première créature à apparaître dans Godzilla: Roi des Monstres. En effet, Emma Russel et sa fille Madison vont rapidement assister à son éclosion. La larve géante évoluera en mite lors d’une séquence visuellement éblouissante. Les jeux de lumières bleutées sont à couper le souffle et les reflets sur la cascade apportent féerie et douceur dans un film qui nous martèle d’action et de combats.

Garante du bien et protectrice de la Terre, Mothra veille à l’équilibre et représente le cycle de vie et de mort de la nature. La créature remplit d’ailleurs parfaitement son rôle lorsqu’elle se sacrifie devant Ghidorah pour retourner à l’état de poussière, déposant ainsi les cendres magiques de sa dépouille sur Godzilla. Même si ses apparitions sont timides, les scènes qui sont réservées à Mothra sont sublimes et se démarquent du reste par leur justesse et leur finesse. On notera la dominante de bleu sombre pour Mothra, qui gravite autour de l’élément eau. L’identité que le film lui fabrique ne manque pas de nous rappeler l’homme amphibien de La forme de l’eau, par Guillermo del Toro.

Rodan: la terreur de feu

Il semblerait que ce Printemps 2019 soit placé sous le signe de la destruction de villes à coups de volatiles fantastiques géants. Après le carnage de Drogon dans Game of Thrones il y a déjà quelques semaines, c’est maintenant au tour de Rodan de mettre une ville à sac.

Rodan est un ptéranodon géant qui sait nous rappeler pourquoi on va voir des films comme Godzilla: Roi des Monstres au cinéma. Lorsque la créature est libérée, elle provoque une éruption volcanique et s’envole vers la ville la plus proche. Son simple passage, matérialisé à l’écran par son ombre gigantesque planant au-dessus de la ville, est aussi dévastateur que spectaculaire. Les ouragans et ondes de choc qu’il laisse derrière lui ont comme un goût de Pompéi revisité avec une certaine approche abracadabrante. On notera la dominante de rouge pour Rodan, en accord avec son identité. Il représente clairement l’élément feu ainsi que la férocité.

Ghidorah: l’intrus diabolique

On apprendra au cours du film que Ghidorah n’est en fait pas un titan, mais plutôt un alien. La créature n’a jamais appartenu à la Terre et elle apparaît comme un intrus diabolique.

En effet, Ghidorah possède 3 têtes et la mythologie associe souvent les êtres ainsi constitués à l’enfer. C’est ainsi que le Nouveau Testament répond à la question « Quel est ton nom ? » par « Mon nom est légion car nous sommes nombreux« . L’insanité déduite des êtres à personnalités multiples permet la construction d’un monstre tel que Ghidorah. D’ailleurs, la signification de son nom nous est révélée un peu plus tard: « celui qui est plusieurs », ce qui renforce cette thématique.

On remarque également la dominante de jaune pour Ghidorah. En plus de donner une ambiance électrique, la couleur, souvent associée au mensonge et à la tromperie, lui correspond parfaitement. Effectivement, Ghidorah est un imposteur, et il n’est pas légitime dans son combat pour le titre de Roi des Monstres.

Mothra, la plus badass

Dans un carnage de plus de deux heures, Mothra apporte de la poésie et des temps de répit à Gozilla: Roi des Monstres. Elle illustre également parfaitement le propos écologiste du film, qui dépeint les différents monstres comme le système immunitaire d’une planète dont l’Homme a abusée. Mothra est donc une force tranquille, qui mérite de s’élever au-dessus de tous.

Et toi ? Quel monstre t’a le plus marqué ?

Benjamin Ramet

Dernières séries

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers films

Me contacter

Téléphone : 06.26.61.17.71

ou